Mathias Doutreleau, est le co-fondateur du Concours d’Elégance Suisse qui ravive une des plus vieilles traditions, lorsque les voitures étaient des pièces de haute couture.

Cette ode aux belles mécaniques, qui avait déjà lieu à Genève de 1927 à 1955, à lieu au mois de Juin au Château de Coppet et rassemble quelques unes des plus belles voitures historiques du monde.

Ardent avocat de l’automobile, la vraie, il soulève des questionnements afin de trouver un sens à l’élégance moderne qu’il rationalise dans un mot: Harmonie. Harmonie des matières, des couleurs, du style, pour Mathias Doutreleau, tout peux se mélanger à condition de respecter certains codes, essentiels.

Autant dire que la mode masculine a ses limites et qu’il faut prendre des risques sans partir dans le fantasque. L’harmonie qui se caractérise aussi par une convenance une conformité entre les éléments d’un ensemble cohérent, peut aussi bien se retrouver dans le domaine automobile que dans le domaine vestimentaire.

Ainsi, quoi de plus sensé que de représenter Mathias Doutreleau dans une tenue aussi chic que décontractée. Pantalon chino Rakish Kaki, qui se marie parfaitement avec un Puech hérité de l’armée hélvétique. Associé à cela, une chemise en maille piquée de coton blanche (pour rester conventionnel) et une veste en toile de laine bleu marine, pour “formaliser” l’ensemble.

Harmonie, sans aucun doute, mais autant dans sa personnalité que dans l’automobile, l’élégance c’est quand l’intérieur est semblable à l’extérieur. Cette citation de Coco Chanel prend son sens et s’illustre au concept de Mathias Doutreleau

“L’élégance est quand l’intérieur est aussi beau que l’extérieur” Coco Chanel

Mathias Doutreleau for Berence Genève
Mathias Doutreleau for Berence Genève

Le choix de Mathias Doutreleau

L’harmonie des produits